lundi 13 mars 2017

Le château des étoiles d'Alex Alice



Le château des étoiles d'Alex Alice






Histoire (copié du site officiel) :

Et si la conquête de l’espace avait eu un siècle d’avance ?
Au XIXe siècle, d’intrépides explorateurs repoussent sans cesse les limites de l’inconnu. Avides de nouvelles découvertes, ils tournent leurs regards vers les étoiles….

Et si la conquête de l’espace avait un siècle d’avance ?
Et si le ciel était tel qu’on l’imaginait voici 150 ans, plein de merveilles et de promesses, si près qu’on pourrait le toucher du doigt, à bord des fantastiques machines qui s’élèvent sous le regard d’un roi, au-dessus des tours du Château des étoiles ?

1869, Nord de la France. Un an après la mystérieuse disparition de la scientifique Claire Dulac, le jeune Séraphin et son père échappent de justesse à une tentative d’enlèvement fomentée par des Prussiens. Seraient-ce les recherches sur l’éther de Claire Dulac qui intéressent ces sombres individus ?
Séraphin et son père doivent-ils répondre à la mystérieuse invitation du roi Ludwig de Bavière ?
Quels secrets recèle le Rocher du Cygne, ce château féerique construit par Ludwig au sommet d’une montagne ?
La course à l’éther, clé de la conquête de l’espace, est lancée… nos héros parviendront-ils, en plein XIXe siècle, à ouvrir les portes des étoiles ?





Le château des étoiles, c'est avant tout des gazettes. Pré-publiée sous forme de journaux d'époque, chaque B.D. regroupe trois gazettes. Il y a déjà deux B.D. de publiées, le troisième tome paraîtra le 26 avril 2017. Quant aux gazettes, la 8e vient de sortir.





Les dessins sont tous réalisés à l'aquarelle, donnant un charme indéniable à l'ensemble. L'auteur a fait un travail magnifique sur la réalisation graphique qui est à couper le souffle ! Chaque page est un vrai délice à regarder, savourer, admirer. Les traits sont fins et beaux, et la coloration embellit l'ensemble.





L'histoire n'est pas en reste. On a un léger goût de Jules Verne. On est transporté dans une épopée, une aventure du XIXe siècle à la conquête de nouveaux mondes. Cette époque où les hommes ont soif de découvertes, où il est encore possible d'aller à la rencontre de nouveaux territoires, de nouveaux peuples, de nouvelles espèces, mais c'est aussi le temps des découvertes scientifiques qui ont révolutionné notre façon d'appréhender le monde.



Trailer : http://www.lechateaudesetoiles.com/trailer/.

Le site officiel : http://www.lechateaudesetoiles.com/
Page facebook : https://www.facebook.com/lechateaudesetoiles/






vendredi 10 février 2017

Code 93 de Olivier Norek

Code 93
de Olivier Norek

Éditions Pocket

Sortie le 9 octobre 2014
Format poche / 360 pages / 7.40€

Présentation de l'éditeur :


Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93 " ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison... 


Mon avis :

Code 93 est un polar qui fait froid dans le dos. Il nous montre la dure réalité des problèmes de la banlieue parisienne et du quotidien infernal de leurs policiers.

L'intrigue est intéressante et bien ficelée. L'enquête est prenante et on essaie de lier ensemble les différentes affaires qui se retrouvent entre les mains de Victor Coste.
Ce roman est surtout porté par ce capitaine de police. Coste nous entraîne dans les bas fonds, sous son aile protectrice qui en a vu des vertes et des pas mûres. C'est un personnage très intéressant et auquel on s'attache très vite. Comme tout bon capitaine, il a su bien s'entourer, son équipe éclectique est aussi très sympathique à suivre. On se prend d'affection pour ce petit groupe mais surtout on compatit pour leur travail bien difficile.

Ce livre c'est aussi et surtout une mise en lumière du quotidien des forces de l'ordre dans des banlieues compliquées. Les anecdotes racontées par les forces de l'ordre au fil des chapitres font froid dans le dos. Sachant que l'auteur est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 depuis quatorze ans, on en vient à se demander parfois si certaines de ces anecdotes ne sont pas des faits réels... On y retrouve aussi les liens compliqués mais inextricables entre les politiciens et la police, rendant encore plus compliqué le travail de ces derniers...

Code 93 est donc un bon polar passionnant mais qui ne nous épargne pas et nous ouvre les yeux sur une partie de la société que souvent on préfère ignorer...

mercredi 8 février 2017

Partials, tome 1 de Dan Wells

Partials
Tome 1 
de Dan Wells

Éditions La Livre de Poche
Collection Jeunesse

Sortie le 1er avril 2015
Format poche / 544 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :


2076. La guerre contre les Partials, des êtres génétiquement modifiés, a décimé la quasi -totalité de la planète. Quarante mille humains survivent sur l'île de Long Island sous la férule d'un Sénat autoritaire, tandis que le virus RM reste sans antidote. Les nouveaux-nés vivent moins d'une journée, si ce n'est quelques minutes. La population déjà très éprouvée est désormais traumatisée par la loi Espoir : toute jeune fille, dès dix-huit ans, aura l'obligation de tomber enceinte. Le combat de Kira Walker, étudiante en médecine, commence à cet instant. Ses ennemis ne sont pas les Partials mais le RM. Son obsession ne concerne pas la dérive fasciste du Sénat mais une folle hypothèse scientifique. Kira décide de suivre son intuition au risque de devenir hors-la-loi ou que les Partials la tuent.

Mon avis :

Partials de Dan Wells est une dystopie très prenante et qui aborde le thème sous un œil nouveau.

Kira est une jeune fille dans cette nouvelle société. Elle n'a quasiment connu que ce monde là, un monde dévasté où la population essaie de survivre et de perdurer. Kira est une scientifique. Elle a étudié la biologie et est brillante. Elle fait des recherches sur ce virus, le RM, qui a décimé la population mondiale et qui aujourd'hui s'en prend à tous les nouveaux nés. L'arrivée d'un prisonnier Partial va faire évoluer ses recherches.

Il est très agréable de suivre l'histoire d'un point de vue scientifique et plus particulièrement dans le domaine de la biologie. Kira utilise du vocabulaire spécifique, développe des hypothèses, expérimente, etc. Elle parle de gènes, d'ADN, de mutations, de virus... C'est passionnant ! Ce n'est pas qu'une jeune fille essayant de survivre, non, c'est une battante qui veut changer les choses et qui y travaille sous un œil érudit. L'ensemble reste abordable au public mais apporte un vrai plus au récit.

En parallèle de ses recherches, le lecteur est confronté à la vie sur l'île de Long Island, et comment la société a évolué et tente, tant bien que mal, de survivre avec autoritarisme. On y retrouve ici les éléments d'une société futuriste dystopique oppressée et au bord de l'éclatement.
On apprend aussi l'histoire de ce monde. Comment ils en sont arrivés là ? Et cela pose la question des Partials. Qui sont-ils ? Quel est leur statut ?
Plus on en apprend sur eux, plus on se pose de questions d'ordre moral. Qu'est prête à faire la société pour vaincre son ennemi ? Qu'est-ce qu'un être vivant ?  Peut-on tout créer ? Jusqu'où peut-on modifier génétiquement les personnes ? Que reste-il d'humain si l'on change tout ?

Dan Wells nous offre un premier tome de trilogie très intéressant et donne envie de poursuivre la recherche d'un remède aux côtés de Kira.

lundi 6 février 2017

Les sentiers des Astres, tome 1 : Manesh de Stefan Platteau

Les sentiers des Astres
Tome 1 : Manesh
de Stefan Platteau

Éditions J'ai Lu

Sortie le 4 mai 2016
Format poche / 736 pages / 9.90€

Présentation de l'éditeur :


Quelque part dans la forêt de Vyanthryr réside le Roi-Diseur, l'oracle légendaire. Dernier espoir d'une nation ravagée par la guerre civile, le capitaine Rana remonte le fleuve à sa recherche, entraînant dans sa quête une poignée de braves. Personne n'a jamais navigué si loin en amont, à des milles de toute civilisation. Et pourtant, voilà qu'un naufragé dérive à leur rencontre, accroché à une simple branche. Qui est-il, et que lui est-il arrivé ? Lui qui se fait appeler "le Bâtard", est-il un simple humain, ou l'héritier d'un sang plus ancien ? En ces terres du Nord, les géants et les dieux marchent encore sous les arbres. Déjà, la forêt frémit des prémices de leur colère...


Mon avis :

Quelle merveilleuse histoire et aventure que voilà ! Ou du moins début d'aventure, car l'histoire de Manesh est loin d'être terminée !

Dans un monde en pleine évolution, la place à de  la magie se fait de plus en plus mince. Mythes ? Légendes ? Où est la part de vérité ? Peut-on encore douter lorsque le Porcher et sa harde débarquent dans un village ou que le semeur de feu parcourt les rives d'un fleuve antique ?

Ce roman à deux voix nous entraîne dans un monde fascinant. D'abord Fintan, narrateur principal à l'origine du récit, remonte le Vyanthryr avec ses compagnons afin de trouver le Roi-Diseur. Fintan raconte sa propre aventure mais relate aussi la vie de Manesh, jeune homme recraché par le Vyanthryr aux frontières de la mort, dont il s'occupe.
Les deux histoires sont passionnantes. J'avais peur de m'ennuyer sur le bateau avec Fintan, imaginant que le cœur de l'histoire serait Manesh racontant son passé. Je n'aurais pas pu plus me tromper. Il m'arrivait régulièrement de préférer les moments sur le bateau à la course poursuite de Manesh.
L'action est au rendez-vous et il y a peu de longueurs. Les personnages sont captivants, leurs histoires fascinantes. On en veut toujours plus.
On découvre les légendes du pays qui l'ont façonné tel qu'il est à présent. Et on apprend comment ces mêmes légendes pourront peut-être le modifier à l'avenir.

L'auteur a une écriture belle et fluide. La lecture est aisée, les pages défilent. Le roman est remarquablement écrit et travaillé. Il est fait référence à des mythes nordiques et hindous dans un mélange brillant. Et si je me familiarise avec les premiers depuis quelques années, les seconds me sont totalement inconnus. Cette lecture m'a encouragée à découvrir de nouveaux horizons et à m'intéresser à de nouveaux mythes.

C'est un roman que je recommande chaudement pour les amateurs de fantasy. C'est un des meilleurs romans du genre que j'ai pu lire à ce jour.

samedi 4 février 2017

La ballade de Cornebique de Jean-Claude Mourlevat


La ballade de Cornebique
de Jean-Claude Mourlevat


Éditions Folio
Collection Folio Junior

Sortie le 7 mai 2009
Format poche / 192 pages / 5.70€

Présentation de l'éditeur :

Si vous aimez les boucs, le banjo et les charlatans, les concours d'insultes et les petits loirs qui bâillent tout le temps, alors laissez-vous emporter dans la follecavale de l'ami Cornebique.

Une fable drôle et survitaminée, pleine de tendresse et de poésie, où l'on retrouve la langue colorée de Jean-Claude Mourlevat. Jubilatoire. 

Mon avis :

La ballade de Cornebique est un roman jeunesse qui attirera particulièrement les plus jeunes mais qui qui devrait plaire aux plus vieux.

L'histoire est mignonne et agréable à suivre, bien qu'elle fasse parfois lever les yeux au ciel sur la facilité qu'a le héros à se sortir des moments difficiles.
Cornebique, le bouc, vient d'avoir le cœur brisé. Démoralisé, il décide de prendre la route. Au début de son périple, il rencontre une cigogne avec un paquet incongru. Ce paquet va changer sa vie.

On retrouve un petit côté scolaire dans le style d'écriture mais aussi avec les nombreux clins d’œil de nos cours de français du collège. C'est un livre qui s'amuse avec les mots. C'est chantant et amusant. On dirait que l'auteur a joué avec les outils qu'il avait en main pour en faire une jolie histoire. C'est en ces points que les adultes prendront du plaisir à leur lecture. C'est travaillé et ça se voit. On sent le coup de crayon qui a été tracé avec la dextérité d'un maître des mots, tout en restant abordable pour les jeunes lecteurs.
 

jeudi 2 février 2017

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles
de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan



Éditions Pocket

Sortie le 18 juin 2015
Format poche / 416 pages / 7.80€

Présentation de l'éditeur :

États-Unis, années 1940. Glory, enceinte et déjà mère d'un petit garçon, souffre de l'absence de son mari, parti au front, de l'autre côté de l'Atlantique. À des centaines de kilomètres d'elle, Rita, femme et mère de soldat également, n'a pour compagnie que la fiancée de son fils.
Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. Les angoisses, l'attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets plus intimes et les recettes de cuisine. Les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve son chemin. 

Mon avis :

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles est un joli roman épistolaire révélant la naissance d'une amitié entre deux femmes aux États-Unis au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Rita, une femme de 40 ans vivant en Iowa, épouse d'un médecin et mère d'un fils tout juste majeur, a vu les deux hommes de sa maison s'engager dans l'armée afin de prendre part aux affrontements en Europe. Elle reçoit un jour une lettre de Glory, 24 ans, habitant le Massachusetts, mère d'un petit garçon et enceinte de quelques mois, son mari lui aussi engagé dans le conflit mondial.

Elles ne se connaissent pas, n'ont aucun lien, si ce n'est cette guerre assassine qui les a séparées de leurs hommes. Une association dans leur ville les a mises en contact et c'est ainsi qu'une belle et magnifique amitié va germer.
Leur correspondance débute en 1943 : petits messages anodins, anecdotes, conseils de jardinage, recettes, mais aussi messages de soutien et de consolation... Le lecteur suit à travers ces lettres la vie de ces deux femmes qui affrontent les tumultes et un monde sans hommes.

Les échanges sont souvent poignants, beaux, forts, sans retenue. Ces femmes se mettent à nue dans leurs lettres. Elles sont humaines, elles font des erreurs, elles essaient de survivre dans ce monde chamboulé, mais elles se soutiennent, se conseillent. De part leurs échanges, elles trouveront mutuellement du réconfort qui va les aider à braver cette période difficile.

Les lettres sont bourrées de petits détails nous révélant la vie de l'époque. Le rationnement, la place que les femmes ont prise dans la société et dans le monde du travail, la solidarité qui s'est créée, les V-mails (ce système de lettres entre les soldats et leur famille), la censure, mais aussi la place des américains d'origine allemande et les prisonniers de guerre, etc.

À la fin de certaines lettres on retrouve des recettes qu'elles s'échangent. Des recettes adaptées à l'époque et au temps du rationnement, mais cela ne nous empêche pas d'avoir une envie folle de les tester.

C'est un roman sur une magnifique amitié, mais aussi qui nous montre la lumière dans les temps difficiles. À découvrir.

samedi 7 janvier 2017

Terre d'Ombre de V.I. Prates - Carte


Terre d'Ombre
Tome 1 : Messagère
de V.I. Prates


Sortie le 15 janvier 2017
Rebelle Édition / 18,50 € / 338 pages
ISBN : 978-2-36538-482-7

Présentation de l'éditeur :

« Personne ne peut se vanter de l’avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l’air, je l’ai vue faire... Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C’est ce qui a créé ces rumeurs ; celles qui disent qu’elle n’était qu’une ombre. Elle l’était, oui, mais parce qu’elle n’avait pas le choix… »
Le jour même de son mariage, Lake voit toute sa vie s’écrouler. Elle n’est pas comme tout le monde. Il y a bien quelque chose qui grandit en elle, qui s’installe, qui la tiraille. Obligée de s’exiler à Ceslaw, la grande cité de Terre Alpha, après un terrible évènement, Lake ne devra pas seulement faire face à son terrible secret, mais aussi à des complots politiques, à des traîtres insoupçonnés, au plus fin des manipulateurs et à la plus ancienne des vérités. La vie et la mort se retrouvent étroitement liés.




Suivez Lake dans ses aventures 
sur la Terre d'Ombre :



Carte réalisée en collaboration avec l'auteur V.I. Prates pour sa trilogie Terre d'Ombre.


Note de l'auteur :

"Domitian, maître Sibyllin à Ceslaw en Terre Alpha, a accepté de nous prêter l'une de ses anciennes cartes des Terres d'Ombre. Elle était vieille et défraîchie, aussi Cassiopée s'est-elle fait un devoir de tout reprendre et d'y mettre un peu plus de couleurs. Ça fait plus gai, contrairement à la vie sur ces terres teintées de mystère. Domitian lui en voudra certainement, mais moi, je suis ravie. Ça permettra à vous, curieux lecteurs, de vous repérer dans ce monde à la fois traître et merveilleux. Qui sait, vous parviendrez peut-être à échapper aux … Non, je ne dis plus rien ! Faites attention c'est tout ! Et bonne lecture !" 
V.I. Prates

Pour suivre l'auteur, rendez-vous sur sa page facebook : V.I. Prates Auteure 
Site des éditions Rebelle : ICI.


Pour acheter le livre, suivez le lien :


Ou sur la boutique de Rebelle Édition : ICI.


jeudi 29 décembre 2016

Touch de Claire North

Touch
de Claire North

Éditions Milady

Sortie le 18 novembre 2016
Format poche / 479 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :

« Je suis Kepler. Je pourrais être vous. »
Alors que la vie s’échappait de mon corps, j’ai tendu la main vers mon assassin. Et tout à coup, je voyais le monde à travers ses yeux, mon corps étendu, brisé et ensanglanté, dans une ruelle sombre.Plus je passe d’un corps à l’autre, plus l’échange est facile, que je reste quelques minutes ou quelques années. Maintenant, on me poursuit et on tue mes hôtes les uns après les autres, sans que je sache qui ni pourquoi.Je suis Kepler. Je pourrais être vous.

Mon avis :

Voilà un roman brillant et haletant. Un vrai page-turner !

De corps en corps, de vie en vie, d'histoire en histoire, on se balade à travers les personnes et les âges dans une folle course poursuite.
Qui est Kepler ? Pourquoi a-t-on essayé de le tuer ? Qui est derrière tout cela ?

L'auteur nous entraîne dans une histoire passionnante. Les chapitres sont courts, ils nous permettent de voyager dans le temps et l'espace dans "la vie" de celui qui a été nommé Kepler. On passe du présent au passé, de la quête de la vérité aux origines du personnage. Un être sans visage mais à l'âme âgée et passionnante.
Ce roman est une ode à la vie, aux personnes, à la diversité. On apprend à aimer les différentes peaux portées par le personnage, aussi peu attirantes qu'elles puissent être. Kepler nous ouvre les yeux et paradoxalement nous apprend à voir réellement la personne et ce, bien que cette dernière soit absente...

L'écriture est excellente et dynamique. On saute d'un paragraphe à l'autre comme Kepler bondit d'un corps à l'autre. On a soif d'en savoir plus, d'avancer, d'aller de l'avant. On découvre les infinies possibilités qu'offre un tel pouvoir et on a un aperçu de ce que peut donner cette aptitude entre différentes mains.
À travers ces pages et ces lignes, l'auteur fait passer de nombreux messages, sur la société, sur la vie, sur l'amour, sur bien des choses. Le lecteur en retiendra ce qu'il voudra mais il n'en ressortira pas tout à fait le même.
 

dimanche 25 décembre 2016

Prémices, tome 1 : Larmes de Cendres de Lydie Blaizot

Prémices
Tome 1 : Larmes de Cendres
de Lydie BLAIZOT

Éditions du Chat Noir

Sortie en novembre 2016
Format Broché / 300 pages / 19.90€

Présentation de l'éditeur :

En Sibérie, Darya Kovalevski, jeune orpheline, est passeuse de drogue pour un ami mafieux. Ce boulot dur et solitaire lui convient parfaitement car, depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, elle souffre d’une étrange affliction : elle voit les vivants tels qu’ils seront le jour de leur mort. Une épreuve difficile à vivre au quotidien, surtout qu’elle s’accompagne des apparitions fréquentes d’un fantôme dont Darya ne comprend pas le langage. Un jour, son patron lui propose un nouvel emploi : servir de guide à un étranger, Rempert Dal Magro. Dès qu’elle le voit, sa différence saute aux yeux de la jeune fille et amène celui-ci à se confier sur sa situation un peu particulière. Il est un vampire dont l’âge altère son mental. Schizophrène, il a tendance à perdre les pédales et sa mémoire s’efface à un rythme inquiétant. Aujourd’hui proche de la folie et de l’amnésie complète, il veut à tout prix achever des recherches entamées plusieurs années plus tôt pour remédier au problème. Les dernières pièces du puzzle se trouvent en Sibérie et il a besoin de Darya pour les retrouver. Mais la jeune fille ne risque-t-elle pas sa vie avec lui ?

Mon avis :

Avec un résumé pareil, il est clair que ce livre m'a sauté aux yeux lors de sa sortie. L'histoire est particulièrement sympa. Prenez un vampire Schizophrène avec de grosses pertes de mémoires, une jeune fille qui voit les gens dans l'état dans lequel ils seront au moment de leur mort, des mafieux Russes, un prêtre aux manières peu orthodoxes, une famille italienne mafieuse friande de nouvelles technologies, un vampire torse nu aussi sauvage qu'intriguant et un jeune abîmé par la vie et ça vous donne un roman particulièrement palpitant.

L'auteur nous a gâté côté personnages : ils sont nombreux et tous très surprenants. On suit les différentes voix et investigations de chacun, mais on revient toujours à Darya, le personnage principal. De prime abord, Darya est peu engageante. Elle évite les gens à cause de ce qu'elle peut voir d'eux. Toutefois la lecture nous révèle une jeune fille très attachante et qui, au final, cherche la compagnie des autres. Elle est débrouillarde et intelligente. Sa rencontre avec Rempert va changer sa vie sur bien des points.
Les autres personnages sont très intriguants et on espère en savoir plus sur eux. On souhaite surtout découvrir leur passé, chacun des personnages secondaires mériterait un spin-off tellement leur histoire a l'air riche.

L'univers vampirique imaginé par l'auteur est très intéressant. Elle utilise les codes et les revisite. Cela donne un nouvel univers que l'on veut découvrir plus en profondeur : parler clairement des effets du temps sur les vampires et sur leur cerveaux, deviner les règles brutales régissant les vampires, découvrir leurs prédateurs humains, mais aussi la surprenante particularité de Kassian, sont autant d'éléments qui font la richesse de ce diptyque.

L'auteur a su créer une histoire passionnante avec ses surprises et ses peines. Les relations entre les protagonistes sont bien travaillées et très touchantes. Les pages défilent et on a vraiment hâte d'avoir le second et dernier tome entre les mains pour retrouver tout ce petit monde. À découvrir sans hésiter !

dimanche 4 décembre 2016

Mercy Thompson, tome 8 : La faille de la nuit de Patricia Briggs

Mercy Thompson
Tome 8 : La faille de la nuit
de Patricia Briggs

Éditions Milady

Sortie le 19 juin 2015
Format poche / 480 pages / 7.10€

Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'Argent de Patricia Briggs
Mercy Thompson, Tome 6 : La Marque du Fleuve de Patricia Briggs
Mercy Thompson, tome 7 : La Morsure du givre de Patricia Briggs

Présentation de l'éditeur :

Fuyant son nouveau petit ami violent, Christy, l'ex-femme d Adam, fait un retour fracassant dans les vies d Adam et Mercy. La cohabitation n'est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam. Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s'empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à mettre son monde à feu et à sang !

Mon avis

Dans ce nouvel opus, Mercy va devoir affronter un ennemi terrible, puissant et qu'elle ne peut pas éliminer. Un démon dans toute sa splendeur, vicieuse et manipulatrice... l'ex femme d'Adam, Christy.
C'est un tome très frustrant et on ne peut qu'avoir de la compassion pour Mercy qui s'en prend de tous les côtés à cause de Christy...
Cependant, elle va être bien occupée et ne va pas avoir trop le temps de penser à ses soucis domestiques. En effet, entre le petit ami de Christy qui laisse une trace sanglante dans son sillage et la canne faë qui attise les curiosités, Mercy ne saura plus où donner de la tête.

Voici un tome dynamique et riche en événements. Il aborde plusieurs aspect de la vie de Mercy : sa vie conjugale, sa famille avec Coyote, mais aussi ses liens avec les faës et les vampires.
Quelques jolies révélations ponctuent le récit et nous promettent de belles choses pour la suite. Encore une fois, Patricia Briggs fait mouche et nous régale !


Les chroniques de Dani Mega O'Malley, tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Les chroniques de Dani Mega O'Malley
Tome 1 : Iced
de Karen Marie Moning

Éditions J'ai Lu

Sortie le 5 octobre 2013
Format poche / 603 pages / 12€

Présentation de l'éditeur :

"J'ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c'est de la rigolade. Ce qui craint un max, c'est de revenir à la vie... Mon nom est Dani Mega O'Malley. Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n'y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n'est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs."

Mon avis :

L'auteur avait mis la barre haute avec sa saga Fièvre et c'est avec une grande joie que les lecteurs peuvent se replonger dans l'univers de la série aux côtés de Dani.

On se balade dans le Dublin après la chute des murs. On va espionner chez Chester, puis on fait un petit détour par l'abbaye, on passe même à la boutique de Barrons, et le tout à la vitesse de l'éclair grâce à une Dani survoltée. 
On croise les protagonistes de la série, toutefois Dani évite comme la peste Mac et Barrons pour des raisons plus qu'évidentes. Néanmoins, le lecteur pourrait le déplorer, ressentir un certain manque et avoir une envie furieuse d'avoir sa dose de ce duo mythique. Il faudra prendre son mal en patience et attendre le tome 2 qui, je crois, va mettre les pieds dans le plat.

En attendant on ne s'ennuie pas. L'action est au rendez-vous. Dani se fait un devoir de protéger sa ville adorée et ses habitants, toutefois, c'est sans compter sur les différents faës qui souhaitent l'éliminer, mais aussi Ryodan et Christian qui ont décidé, eux, de la surveiller de près. 

Le livre est à plusieurs voix. Bien que celle de Dani reste la plus importante, on a aussi des passages avec Christian et avec Kat. 
Chaque personnage doit affronter ses propres démons, les vaincre ou s'incliner devant eux. Mais une chose est sûre, leur vie ne sera plus jamais comme avant. 
On découvre aussi Dancer, ce jeune étudiant plus que mystérieux et dont on attend avec impatience de connaître les secrets. 

Dani est un personnage extraordinaire. Même si au début on peut la trouver énervante et immature, à force de la côtoyer, on admire sa force, son courage, et sa soif de vivre. Elle vit sa vie à 100% et ne comprend même pas comment on peut faire autrement. Elle a de l'humour, n'est pas timide ni n'a honte de quoi que ce soit. Elle fait ce qu'elle a à faire et ne perd pas de temps. Elle est une vraie ode à la vie. Et malgré son passé plus que difficile, elle va de l'avant et essaie d'être une super héroïne. 

Iced c'est du KMM, du bon, du sûr. À dévorer sans modération. Un livre feel good, qui déborde d'énergie, mais aussi d'action et d'aventure, avec une Dani extraordinaire.

mercredi 16 novembre 2016

Charley Davidson, tome 9 : Neuf tombes et des poussières de Darynda Jones


Charley Davidson
Tome 9 : Neuf tombes et des poussières
de Darynda Jones

Éditions Milady

Sortie le 21 octobre 2016
Format poche / 480 pages / 8.20€

Pour retrouver mes avis sur les tomes précédents

Charley Davidson, tome 1 : Première tombe sur la droite de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche
de Darynda Jones  
Charley Davidson, tome 3 : Troisième tombe tout droit
de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond
de Darynda Jones  
Charley Davidson, tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel
de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 6 : Au Bord de la Sixième Tombe
de Darynda Jones   
Charley Davidson, tome 7 : Sept tombes et pas de corps de Darynda Jones
Charley Davidson, tome 8 : Huit tombes dans la nuit de Darynda Jones 

Présentation de l'éditeur :

Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m'en souviens pas... Oh, et je peux voir les morts. Plus bizarre encore, tous ceux qui m'entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses. Heureusement, parmi eux il y a ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer même si je sais qu'il ment comme il respire. Alors il a intérêt à bien se tenir, parce que je suis décidée à découvrir la vérité, et tant pis pour lui s'il se met en travers de ma route !

Mon avis :

Le tome précédent nous avait donné beaucoup d'informations, beaucoup de choses s'étaient produites et le final avait été terrible !

Ce nouveau livre est un peu un tome de transition. On apprend peu de choses sur l'intrigue de fond, toutefois le lecteur ressort très satisfait de sa lecture.

En effet, les changements qui se sont produits donnent un nouveau rythme et une touche de nouveauté dans le récit. Ce livre permet de mettre en avant les personnages. Principalement Charley et sa nature profonde qui est d'une bonté inégalable. Mais aussi ses amis qui sont là pour la soutenir et pour veiller sur elle. Et bien que cette lecture au final nous en révèle peu sur l'intrigue, notre petit cœur de lecteur est malgré tout tailladé de tous les côtés.
On souffre aux côtés des amis de Charley, on s'inquiète pour cette dernière, on ressent la détresse de chacun des personnages et surtout on attend avec impatience la conclusion de ce chapitre.

On retrouve bien la plume de Darynda Jones, son humour, sa touche personnelle et son grain de folie qui font que nous adorons cette saga et que nous en redemandons. À dévorer sans modération !