jeudi 29 décembre 2016

Touch de Claire North

Touch
de Claire North

Éditions Milady

Sortie le 18 novembre 2016
Format poche / 479 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :

« Je suis Kepler. Je pourrais être vous. »
Alors que la vie s’échappait de mon corps, j’ai tendu la main vers mon assassin. Et tout à coup, je voyais le monde à travers ses yeux, mon corps étendu, brisé et ensanglanté, dans une ruelle sombre.Plus je passe d’un corps à l’autre, plus l’échange est facile, que je reste quelques minutes ou quelques années. Maintenant, on me poursuit et on tue mes hôtes les uns après les autres, sans que je sache qui ni pourquoi.Je suis Kepler. Je pourrais être vous.

Mon avis :

Voilà un roman brillant et haletant. Un vrai page-turner !

De corps en corps, de vie en vie, d'histoire en histoire, on se balade à travers les personnes et les âges dans une folle course poursuite.
Qui est Kepler ? Pourquoi a-t-on essayé de le tuer ? Qui est derrière tout cela ?

L'auteur nous entraîne dans une histoire passionnante. Les chapitres sont courts, ils nous permettent de voyager dans le temps et l'espace dans "la vie" de celui qui a été nommé Kepler. On passe du présent au passé, de la quête de la vérité aux origines du personnage. Un être sans visage mais à l'âme âgée et passionnante.
Ce roman est une ode à la vie, aux personnes, à la diversité. On apprend à aimer les différentes peaux portées par le personnage, aussi peu attirantes qu'elles puissent être. Kepler nous ouvre les yeux et paradoxalement nous apprend à voir réellement la personne et ce, bien que cette dernière soit absente...

L'écriture est excellente et dynamique. On saute d'un paragraphe à l'autre comme Kepler bondit d'un corps à l'autre. On a soif d'en savoir plus, d'avancer, d'aller de l'avant. On découvre les infinies possibilités qu'offre un tel pouvoir et on a un aperçu de ce que peut donner cette aptitude entre différentes mains.
À travers ces pages et ces lignes, l'auteur fait passer de nombreux messages, sur la société, sur la vie, sur l'amour, sur bien des choses. Le lecteur en retiendra ce qu'il voudra mais il n'en ressortira pas tout à fait le même.
 

dimanche 25 décembre 2016

Prémices, tome 1 : Larmes de Cendres de Lydie Blaizot

Prémices
Tome 1 : Larmes de Cendres
de Lydie BLAIZOT

Éditions du Chat Noir

Sortie en novembre 2016
Format Broché / 300 pages / 19.90€

Présentation de l'éditeur :

En Sibérie, Darya Kovalevski, jeune orpheline, est passeuse de drogue pour un ami mafieux. Ce boulot dur et solitaire lui convient parfaitement car, depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, elle souffre d’une étrange affliction : elle voit les vivants tels qu’ils seront le jour de leur mort. Une épreuve difficile à vivre au quotidien, surtout qu’elle s’accompagne des apparitions fréquentes d’un fantôme dont Darya ne comprend pas le langage. Un jour, son patron lui propose un nouvel emploi : servir de guide à un étranger, Rempert Dal Magro. Dès qu’elle le voit, sa différence saute aux yeux de la jeune fille et amène celui-ci à se confier sur sa situation un peu particulière. Il est un vampire dont l’âge altère son mental. Schizophrène, il a tendance à perdre les pédales et sa mémoire s’efface à un rythme inquiétant. Aujourd’hui proche de la folie et de l’amnésie complète, il veut à tout prix achever des recherches entamées plusieurs années plus tôt pour remédier au problème. Les dernières pièces du puzzle se trouvent en Sibérie et il a besoin de Darya pour les retrouver. Mais la jeune fille ne risque-t-elle pas sa vie avec lui ?

Mon avis :

Avec un résumé pareil, il est clair que ce livre m'a sauté aux yeux lors de sa sortie. L'histoire est particulièrement sympa. Prenez un vampire Schizophrène avec de grosses pertes de mémoires, une jeune fille qui voit les gens dans l'état dans lequel ils seront au moment de leur mort, des mafieux Russes, un prêtre aux manières peu orthodoxes, une famille italienne mafieuse friande de nouvelles technologies, un vampire torse nu aussi sauvage qu'intriguant et un jeune abîmé par la vie et ça vous donne un roman particulièrement palpitant.

L'auteur nous a gâté côté personnages : ils sont nombreux et tous très surprenants. On suit les différentes voix et investigations de chacun, mais on revient toujours à Darya, le personnage principal. De prime abord, Darya est peu engageante. Elle évite les gens à cause de ce qu'elle peut voir d'eux. Toutefois la lecture nous révèle une jeune fille très attachante et qui, au final, cherche la compagnie des autres. Elle est débrouillarde et intelligente. Sa rencontre avec Rempert va changer sa vie sur bien des points.
Les autres personnages sont très intriguants et on espère en savoir plus sur eux. On souhaite surtout découvrir leur passé, chacun des personnages secondaires mériterait un spin-off tellement leur histoire a l'air riche.

L'univers vampirique imaginé par l'auteur est très intéressant. Elle utilise les codes et les revisite. Cela donne un nouvel univers que l'on veut découvrir plus en profondeur : parler clairement des effets du temps sur les vampires et sur leur cerveaux, deviner les règles brutales régissant les vampires, découvrir leurs prédateurs humains, mais aussi la surprenante particularité de Kassian, sont autant d'éléments qui font la richesse de ce diptyque.

L'auteur a su créer une histoire passionnante avec ses surprises et ses peines. Les relations entre les protagonistes sont bien travaillées et très touchantes. Les pages défilent et on a vraiment hâte d'avoir le second et dernier tome entre les mains pour retrouver tout ce petit monde. À découvrir sans hésiter !

dimanche 4 décembre 2016

Mercy Thompson, tome 8 : La faille de la nuit de Patricia Briggs

Mercy Thompson
Tome 8 : La faille de la nuit
de Patricia Briggs

Éditions Milady

Sortie le 19 juin 2015
Format poche / 480 pages / 7.10€

Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'Argent de Patricia Briggs
Mercy Thompson, Tome 6 : La Marque du Fleuve de Patricia Briggs
Mercy Thompson, tome 7 : La Morsure du givre de Patricia Briggs

Présentation de l'éditeur :

Fuyant son nouveau petit ami violent, Christy, l'ex-femme d Adam, fait un retour fracassant dans les vies d Adam et Mercy. La cohabitation n'est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam. Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s'empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à mettre son monde à feu et à sang !

Mon avis

Dans ce nouvel opus, Mercy va devoir affronter un ennemi terrible, puissant et qu'elle ne peut pas éliminer. Un démon dans toute sa splendeur, vicieuse et manipulatrice... l'ex femme d'Adam, Christy.
C'est un tome très frustrant et on ne peut qu'avoir de la compassion pour Mercy qui s'en prend de tous les côtés à cause de Christy...
Cependant, elle va être bien occupée et ne va pas avoir trop le temps de penser à ses soucis domestiques. En effet, entre le petit ami de Christy qui laisse une trace sanglante dans son sillage et la canne faë qui attise les curiosités, Mercy ne saura plus où donner de la tête.

Voici un tome dynamique et riche en événements. Il aborde plusieurs aspect de la vie de Mercy : sa vie conjugale, sa famille avec Coyote, mais aussi ses liens avec les faës et les vampires.
Quelques jolies révélations ponctuent le récit et nous promettent de belles choses pour la suite. Encore une fois, Patricia Briggs fait mouche et nous régale !


Les chroniques de Dani Mega O'Malley, tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Les chroniques de Dani Mega O'Malley
Tome 1 : Iced
de Karen Marie Moning

Éditions J'ai Lu

Sortie le 5 octobre 2013
Format poche / 603 pages / 12€

Présentation de l'éditeur :

"J'ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c'est de la rigolade. Ce qui craint un max, c'est de revenir à la vie... Mon nom est Dani Mega O'Malley. Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n'y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n'est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs."

Mon avis :

L'auteur avait mis la barre haute avec sa saga Fièvre et c'est avec une grande joie que les lecteurs peuvent se replonger dans l'univers de la série aux côtés de Dani.

On se balade dans le Dublin après la chute des murs. On va espionner chez Chester, puis on fait un petit détour par l'abbaye, on passe même à la boutique de Barrons, et le tout à la vitesse de l'éclair grâce à une Dani survoltée. 
On croise les protagonistes de la série, toutefois Dani évite comme la peste Mac et Barrons pour des raisons plus qu'évidentes. Néanmoins, le lecteur pourrait le déplorer, ressentir un certain manque et avoir une envie furieuse d'avoir sa dose de ce duo mythique. Il faudra prendre son mal en patience et attendre le tome 2 qui, je crois, va mettre les pieds dans le plat.

En attendant on ne s'ennuie pas. L'action est au rendez-vous. Dani se fait un devoir de protéger sa ville adorée et ses habitants, toutefois, c'est sans compter sur les différents faës qui souhaitent l'éliminer, mais aussi Ryodan et Christian qui ont décidé, eux, de la surveiller de près. 

Le livre est à plusieurs voix. Bien que celle de Dani reste la plus importante, on a aussi des passages avec Christian et avec Kat. 
Chaque personnage doit affronter ses propres démons, les vaincre ou s'incliner devant eux. Mais une chose est sûre, leur vie ne sera plus jamais comme avant. 
On découvre aussi Dancer, ce jeune étudiant plus que mystérieux et dont on attend avec impatience de connaître les secrets. 

Dani est un personnage extraordinaire. Même si au début on peut la trouver énervante et immature, à force de la côtoyer, on admire sa force, son courage, et sa soif de vivre. Elle vit sa vie à 100% et ne comprend même pas comment on peut faire autrement. Elle a de l'humour, n'est pas timide ni n'a honte de quoi que ce soit. Elle fait ce qu'elle a à faire et ne perd pas de temps. Elle est une vraie ode à la vie. Et malgré son passé plus que difficile, elle va de l'avant et essaie d'être une super héroïne. 

Iced c'est du KMM, du bon, du sûr. À dévorer sans modération. Un livre feel good, qui déborde d'énergie, mais aussi d'action et d'aventure, avec une Dani extraordinaire.

mercredi 16 novembre 2016

Charley Davidson, tome 9 : Neuf tombes et des poussières de Darynda Jones


Charley Davidson
Tome 9 : Neuf tombes et des poussières
de Darynda Jones

Éditions Milady

Sortie le 21 octobre 2016
Format poche / 480 pages / 8.20€

Pour retrouver mes avis sur les tomes précédents

Charley Davidson, tome 1 : Première tombe sur la droite de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche
de Darynda Jones  
Charley Davidson, tome 3 : Troisième tombe tout droit
de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond
de Darynda Jones  
Charley Davidson, tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel
de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 6 : Au Bord de la Sixième Tombe
de Darynda Jones   
Charley Davidson, tome 7 : Sept tombes et pas de corps de Darynda Jones
Charley Davidson, tome 8 : Huit tombes dans la nuit de Darynda Jones 

Présentation de l'éditeur :

Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m'en souviens pas... Oh, et je peux voir les morts. Plus bizarre encore, tous ceux qui m'entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses. Heureusement, parmi eux il y a ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer même si je sais qu'il ment comme il respire. Alors il a intérêt à bien se tenir, parce que je suis décidée à découvrir la vérité, et tant pis pour lui s'il se met en travers de ma route !

Mon avis :

Le tome précédent nous avait donné beaucoup d'informations, beaucoup de choses s'étaient produites et le final avait été terrible !

Ce nouveau livre est un peu un tome de transition. On apprend peu de choses sur l'intrigue de fond, toutefois le lecteur ressort très satisfait de sa lecture.

En effet, les changements qui se sont produits donnent un nouveau rythme et une touche de nouveauté dans le récit. Ce livre permet de mettre en avant les personnages. Principalement Charley et sa nature profonde qui est d'une bonté inégalable. Mais aussi ses amis qui sont là pour la soutenir et pour veiller sur elle. Et bien que cette lecture au final nous en révèle peu sur l'intrigue, notre petit cœur de lecteur est malgré tout tailladé de tous les côtés.
On souffre aux côtés des amis de Charley, on s'inquiète pour cette dernière, on ressent la détresse de chacun des personnages et surtout on attend avec impatience la conclusion de ce chapitre.

On retrouve bien la plume de Darynda Jones, son humour, sa touche personnelle et son grain de folie qui font que nous adorons cette saga et que nous en redemandons. À dévorer sans modération !

vendredi 16 septembre 2016

Les vampires de Chicago, tome 12 : La morsure est notre affaire de Chloe Neill

Les vampires de Chicago
Tome 12 : La morsure est notre affaire
Chloe Neill


Éditions Milady
Sortie le 8 juillet 2016
Format poche / 480 pages / 8.20€


Présentation de l'éditeur :
 


Merit fait partie des meilleurs guerriers vampires de Chicago et peu de choses lui font peur. Mais Ethan et elle ont un nouvel ennemi. Il est puissant, sans pitié, et a l’intention de mettre la ville à genoux. Depuis que son dernier plan a été ruiné par Cadogan, il ne désire rien de plus que voir la maison brûler. Il est prêt à tout, y compris monter les vampires les uns contre les autres. Un jeu du chat et de la souris où le gagnant pourrait être celui qui sacrifie tout…

Les vampires de Chicago, tome 6 : Morsure de sang froid de Chloe Neill
Les vampires de Chicago, tome 7 : Permis de mordre de Chloe Neill 
Les vampires de Chicago, tome 8 : On ne mord que deux fois de Chloe Neill 
Les vampires de Chicago, tome 9 : Mords un autre jour de Chloe Neill 
Les vampires de Chicago, tome 10 : Une morsure ne suffit pas de Chloe Neill
Les vampires de Chicago, tome 11 :  de Chloe Neill

Mon avis :

Voilà déjà l'avant dernier tome de la série Les vampires de Chicago et l'auteur ne déçoit pas.

L'équipe des surnat' de la ville fonctionne et est efficace. On prend grand plaisir à retrouver nos personnages adorés et à les suivre dans la résolution des nombreux problèmes qu'ils doivent affronter.
Pour notre plus grande joie, pour cette aventure, nos amis les vampires Cadogan vont se faire seconder par leurs alliés : Vampires de Navarre et de Grey, les sorciers ainsi que les métamorphes (eh oui on retrouve Gabriel !). Tout ce beau monde va se serrer les coudes pour affronter une menace encore plus terrible que toutes les autres qu'ils ont pu affronter.

L'auteur nous plonge dans l'univers de Chicago et nous fait découvrir quelques nouveautés magiques tels que Nécromanciens et Alchimistes. C'est passionnant et parfois très amusant !

Le livre est un vrai page-turner malgré quelques petites incohérences qui ponctuent le récit. On adore, on en veut plus et on ne peut que s'attrister que le prochain tome soit le dernier tellement on s'est attaché à toute cette belle famille.

mercredi 20 juillet 2016

Focus on... iZombie



Les zombies ont la cote depuis quelque temps : Walking Dead, World War Z, Orgueils et préjugés et Zombies, Warm Bodies... j'ai donc voulu tester la nouvelle la série télé iZombie. Il y a actuellement deux saisons et une troisième de prévue.

Présentation :

Olivia Moore, surnommée Liv, une étudiante transformée en zombie lors d'une soirée qui a très mal tourné, travaille en tant que médecin légiste afin de pouvoir profiter du festin que représentent pour elle les cervelles des défunts. A chaque bouchée, elle hérite des souvenirs de la personne. Cherchant désespérément un sens à sa vie, elle se rend compte qu'avec l'aide du détective Clive Babinaux, elle peut résoudre les affaires de meurtres et calmer ainsi les voix qui la tourmentent dans sa tête...




Après avoir visionné la première saison, j'en ressors un peu déçue et moyennement emballée. Il y a beaucoup de bons ingrédients : ces zombies qui vivent parmi les humains et qui ont des flash-back des personnes dont ils ont mangé le cerveau, Liv qui aide grâce à cela l'inspecteur Babineaux dans ses enquêtes, les autres zombies et les conséquences de leur existence sur le monde, Ravi le super génial médecin légiste et patron de Liv au doux accent anglais, etc.
Néanmoins, malgré toutes ces bonnes idées, il manque quelque chose pour rendre la série vraiment géniale. Le problème est que tout est trop superficiel, les idées, les enquêtes, la trame de fond, le tout est survolé et non approfondi. Par exemple les enquêtes sont souvent bâclées, on reste sur notre faim et on attend parfois une arrestation, une explication réelle des motivations, or tout ce qu'on a c'est une phrase rapide qui conclut l'affaire.

De plus, le principe des flash-back est plutôt sympa, cependant ce n'est pas le seul élément que le zombie récupère du cerveau mangé, il assimile aussi les traits de personnalité de son repas. Cela donne des situation amusantes, mais ça devient vite lourd et on en vient à se demander si le zombie n'en perd pas sa personnalité.

Côté personnages, le casting est plutôt canon (dans tous les sens du terme). On craque pour Rahul Kohli alias Ravi qui est amusant, sûr de lui et totalement ouvert aux Zombies, mais aussi pour l'inspecteur (Malcolm Goodwin) et l'ex de Liv (Robert Buckley) qui se révèlent être des personnages importants pour la suite et plein de ressources. On retrouve aussi quelques têtes connues comme David Anders (le méchant charismatique dans Alias) ou encore Bradley James (Arthur dans Merlin).

Il reste à espérer que la seconde saison soit mieux travaillée et plus approfondie afin que la série puisse vraiment devenir passionnante.


Brève - Focus on... Kilti



Kilti est un panier culturel, basé sur le même principe que les paniers bio. Ici, plutôt que des légumes, ce sont des œuvres culturelles de votre région que vous découvrez.

Tous les deux mois, il y a un thème ("Le retour", "Les sept péchés capitaux", "Ici et ailleurs"...), on peut acheter le panier ponctuellement ou prendre un abonnement à l'année.

Il existe différents types de paniers,
mais dans chacun on retrouve au moins : un sac sérigraphié, une œuvre culturelle ou artistique (livre, cd...), deux places pour une sortie culturelle (spectacle, concert...). La quantité de chaque élément varie en fonction du panier choisi.


Ces paniers culturels ne sont, pour le moment, uniquement disponible qu'à Paris, en métropole lilloise, sur le littoral nord et à Bruxelles. Le panier varie en fonction du lieu ; en effet, le but ici étant de découvrir les artistes locaux.
Il existe aussi un panier solidarité pour les personnes en difficulté financière, mais aussi un panier spécial pour les enfants chaque Noël.

À chaque sortie de panier, il y a une soirée de distribution où l'on peut rencontrer les artistes ayant contribué à ces paniers culturels. Si vous ne pouvez pas aller à la soirée, il est possible de récupérer le panier culturel dans un point relais.

Je vous invite donc à découvrir ce concept de panier culturel fort intéressant : kilti.

jeudi 30 juin 2016

Les vampires de Chicago, tome 10 : Une morsure ne suffit pas de Chloe Neill

Les vampires de Chicago
Tome 10 : Une morsure ne suffit pas
Chloe Neill

Éditions Milady

Sortie le 29 mai 2016
Format poche / 408 pages / 8.20€

Présentation de l'éditeur :
 

Un tueur en série sème la panique à Chicago. Il laisse des souvenirs magiques sur ses victimes humaines. L'enquête de la police piétine. Le maire, dépassé, n'a plus d'autre choix que de faire appel aux vampires de la ville même si l'entente avec ces derniers est précaire. Unir leurs forces semble une bonne idée vu que le nombre de victimes augmente de jour en jour. Mais Merit, sentinelle dévouée de la maison Cadogan, parviendra-t-elle à démasquer le coupable avant de devenir elle-même la proie ?
Mon avis :

L'aventure se poursuit à Chicago avec Merit et la maison Cadogan. L'intrigue est divisée en deux parties : la première concerne le Présidium et sa réaction vis-à-vis de la décision d'Ethan, la seconde se concentre sur l'enquête sur des morts étranges à caractère magique.

On est pris dans l'histoire et l'auteur arrive à bien doser les deux trames et à ménager assez de suspense pour que le livre soit addictif et intéressant. L'investigation sur le serial killer est particulièrement prenante, mélangeant polar et ésotérisme.

Les relations entre les personnages évoluent à leur rythme, les protagonistes ont des relations matures et réfléchies et c'est assez rafraîchissant. Bien évidemment, tout n'est pas parfait, mais justement, ils ont assez de sagesse pour agir avec intelligence et comprendre que justement rien n'est jamais idéal.

L'auteur nous surprend une fois de plus à la fin avec un beau retournement de situation qui va engendrer pas mal de changement pour les vampires.

C'est une saga fidèle à elle-même qui ne perd pas en saveur et que l'on prend toujours plaisir à suivre. Vivement le tome suivant !

samedi 25 juin 2016

Saturday's Award Book #59


Mis en place par Echos de Mots , voici le Saturday's Award Book ! Avec Chani, nous poursuivons le rendez-vous (avec l'accord d'Echos de Mot). N'hésitez pas à vous joindre à nous !

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Cela fait un an qu'on fait le saturday's award book avec Chani. Alors pour fêter, un thème un peu spécial :

Cette semaine c'est l'Award du :


Le livre qui sera à coup sûr dans votre valise cet été, soit parce qu'il prend la poussière depuis très longtemps sur une étagère ou parce que vous le voulez trop – mon précccccccccieuuuux –, il va vous accompagner sous le soleil, euh enfin ne nous emballons pas, en vacances quoi ^^


Parce que c'est la lecture de mon club de lecture :p


J'embarque toujours un tome de La communauté du sud lorsque je pars en vacances.



Rien de tel qu'un magnifique roman d'aventure pour accompagner ses vacances !


Et le gagnant est...

Facile, lui je n'ai pas le choix, je dois le lire. Donc il est certain qu'il passera à la casserole !



À la semaine prochaine !

dimanche 19 juin 2016

Saturday's Award Book #58


Mis en place par Echos de Mots , voici le Saturday's Award Book ! Avec Chani, nous poursuivons le rendez-vous (avec l'accord d'Echos de Mot). N'hésitez pas à vous joindre à nous !

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Cela fait un an qu'on fait le saturday's award book avec Chani. Alors pour fêter, un thème un peu spécial :

Cette semaine c'est l'Award du :


L'auteur qui fait des dédicaces trop sympa/fun/rigolotes, que vous aimeriez limite lui faire dédicacer plusieurs fois un même livre tellement ses dédicaces sont cool !




Cassandra O'donnell
L'auteur qui te rédige de mémoire, sur la dernière page du livre que tu lui fais dédicacer, la première page du tome suivant pas encore paru. 

Voici la page :
C'est la première page du tome 4 de Rebecca Kean pas encore paru à l'époque de la dédicace.



Gabriel Katz
L'auteur qui te fait des dessins avec ses dédicaces et qui personnalisent ces dernières tout le temps ! J'ai même eu le droit au nom de mon blog sur une dédicace, top !








Anthelme Hauchecorne 
Je dois avouer n'avoir qu'un seul de ses ouvrages toutefois mes amies adorent cet auteur et j'ai eu souvent l'occasion de les accompagner pour qu'elles fasse dédicacer leurs livres. Les dédicaces sont toujours originales, rédigées sur n'importe quelle page dans le livre et souvent hilarantes !



Et le gagnant est...

Gabriel Katz

À la semaine prochaine !

lundi 6 juin 2016

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

La bibliothèque des cœurs cabossés 
de Katarina Bivald

Éditions J'ai Lu

Sortie le 4 mai 2016
Format poche / 512 pages / 8€

Présentation de l'éditeur :
  

Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel.

Mon avis :

La bibliothèque des cœurs cabossés est une lecture détente, très agréable, mais c'est surtout un roman dédié aux amoureux des livres. Elle est parfaite pour l'été, et de plus, oh joie ! elle vient de sortir en poche.

Tout au long de la lecture, ce roman va nous donner la pêche. Toutes ces références de livres, ces habitudes de grands lecteurs, ces citations... On suit Sara, une amoureuse des livres, et elle met des mots sur tout ce que l'on a pu ressentir en allant dans une librairie, en contemplant notre bibliothèque ou en voulant faire découvrir des livres à ses proches. J'ai noté plusieurs titres de livres d'ailleurs, c'est une vraie ode à la lecture.

L'histoire en soi est sympathique et mignonne bien qu'on y retrouve quelques clichés et quelques raccourcis. J'ai beaucoup aimé la relation entre Sara et Amy. J'ai aimé la façon dont l'auteur a traité cela avec les différentes lettres qui ponctuent le récit de l'aventure de Sara, mais aussi les différentes actions qu'entreprend Sara en mémoire de son amie.

La fin est un peu précipitée, elle laisse un sentiment de trop peu et d'être un peu bâclée. Ce qui fait qu'on peut ressortir de cette lecture sans être au final complètement enthousiaste. C'est dommage, car les dernières impressions laissées par le livre ne sont pas représentatives de son ensemble.

Ainsi, dans l'ensemble c'est une bonne lecture, très agréable et qui devrait en ravir plus d'un !

samedi 4 juin 2016

Vango, tome 1 : Entre ciel et terre de Timothée de Fombelle

Vango
Tome 1 : Entre ciel et terre 
de Timothée de Fombelle

Éditions Folio Junior

Sortie le 20 août 2015
Format poche / 432 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :

Paris, 1934. Devant Notre-Dame, une poursuite s'engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l'accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles siciliennes aux brouillards de l'Écosse, tandis qu'enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité.

Mon avis :

Ayant totalement adoré Tobie Lolness du même auteur, j'ai décidé de poursuivre l'expérience et de tester ce diptyque de Timothée de Fombelle.

On peut le dire, c'est un vrai et magnifique roman d'aventures ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman qui corresponde aussi bien à ce genre.
Il est passionnant et prenant. Avec Vango, dans sa quête de son identité, on voyage, on fuit, on cherche les indices, on fait des connaissances, on retourne dans le passé (flashback). On se retrouve transporté avec lui et on a vraiment le sentiment de vivre tous ces événements à ses côtés.

Vango est une personne très attachant. Au début plein de mystères et très intrigant, le voile se lève au fur et à mesure des chapitres. Toutefois des zones d'ombres persistent. On se demande où tout cela va nous mener.

On voyage à travers le monde dans un contexte politique compliqué à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Allemagne, Écosse, Italie, France, Angleterre... On va on vient dans ces différentes contrées que l'on reconnaît aisément à chaque fois. L'auteur a fait un très bon travail dessus. Le vieux château écossais dans les Highlands, le Paris des années trente, Notre-Dame, les îles Éoliennes... On est transporté réellement, Timothée de Fombelle ne met pas juste un nom sur le territoire où Vango se trouve, non, on voyage avec lui.
Le contexte politique est passionnant et fait aussi frémir. On le ressent particulièrement lorsque les événements entraînent Vango en Allemagne. Cela ajoute de la tension au récit et des complications aussi.

Les personnages sont très intéressants et diversifiés. Ils sont riches en histoires et personnalité. On a envie de les connaître mieux, on veut savoir quels sont leurs liens avec Vango et comment ils en sont venus à se rencontrer. Je me suis rarement attachée à autant de personnes au cours d'une de mes lectures.

L'écriture est belle et fluide. On tourne les pages avec plaisir et la plume de l'auteur nous balade dans un monde passionnant mais aussi dangereux. Lorsqu'on lit ce roman, les images se superposent aux mots, on ressent le vent, les odeurs, on est complètement ailleurs.

À dévorer sans modération que l'on soit petit ou grand !

jeudi 2 juin 2016

Comme l'Obsidienne de V.I. Prates

Comme l'Obsidienne
de V.I. Prates

Éditions Rebelle
Collection Galactée

Sortie le 23 avril 2016
Format broché / 292 pages / 18€

Présentation de l'éditeur :

Je ne suis personne. Juste une âme perdue qui se réveille au milieu de nulle part, sans souvenirs, sans nom et sans passé. La seule chose qui me relie au monde, c'est ce signe d'appartenance à la cité d'Héraklion. Une cité parfaite où le vice, le mensonge, le crime n'existent pas et où les étrangers ne sont pas admis. La question qui m'obsède à présent, c'est pourquoi j'en ai été bannie ? J’ai besoin de connaître la vérité sur mon histoire, ainsi que sur mes actes. Et pour cela, je n’ai qu’une solution : me soumettre aux sept épreuves qui sont imposées à quiconque souhaite pénétrer dans la cité. Un pari risqué. Un pari mortel. Si je réussis, je serai à nouveau admise parmi eux, au risque d'être reconnue. Si j’échoue, j’en mourrai. 

Mon avis :  

Voilà un coup de cœur pour ce one shot particulièrement prenant.

L'intrigue commence fort : une fille se réveille dans une forêt sans aucun souvenir de qui elle est et d'où elle vient. Pour retrouver son passé, elle va devoir affronter bien des épreuves.

Le lecteur est vite pris dans l'histoire et a du mal à lâcher le livre. Les événements se succèdent et laissent peu de répits. On avance de révélation en révélation, l'auteur pose des indices à droite et à gauche, laissant le soin au lecteur de mettre en place lui-même les pièces du puzzle.

Il m'est arrivé de voir de loin certaines choses et avoir envie de passer à travers le livre pour secouer l'héroïne et lui dire d'ouvrir un peu les yeux. Mais d'un autre côté, je comprenais aussi très bien ses réactions. On s'attache vite à elle et cet attachement reste inchangé au fil des pages malgré la forte évolution du personnage.
Les protagonistes secondaires sont très intéressants et il est agréable d'essayer de percer leurs secrets et leur personnalité.

J'ai beaucoup aimé le principe des épreuves. Cela met du suspense et de la tension à l'ensemble du livre et elles sont faites de telle sorte que le lecteur se creuse la tête pour connaître la solution.

C'est donc une lecture que je recommande, qui m'a beaucoup plu et que j'ai dévorée en deux jours. 

mardi 31 mai 2016

Saturday's Award Book #56


Mis en place par Echos de Mots , voici le Saturday's Award Book ! Avec Chani, nous poursuivons le rendez-vous (avec l'accord d'Echos de Mot). N'hésitez pas à vous joindre à nous !

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Cela fait un an qu'on fait le saturday's award book avec Chani. Alors pour fêter, un thème un peu spécial :

Cette semaine c'est l'Award du :


Le marque-page qu'il est trop beau, sérieux, que même avec des dizaines de MP chez vous, vous utilisez toujours celui-là, car c'est votre chouchou et il accompagne toutes vos lectures...



Je l'ai trouvé au Canada, c'est un beau souvenir dont je suis totalement fan ! Le plus fun, c'est que quelques mois avant de tomber dessus, j'ai fait ce mp :  ICI. C'est la magie des coïncidences.


Un joli MP qui accompagne mes lectures de littérature générale. 


Un MP que j'ai fait moi-même avec un trèfle à 4 feuilles. Un petit plaisir perso.


Et le gagnant est...

Je suis trop fan ! Et j'adore les calaveras !


À la semaine prochaine !

vendredi 27 mai 2016

Meg Corbyn, tome 2 : Volée Noire de Anne Bishop

Meg Corbyn
Tome 2 : Volée Noire 
de Anne Bishop

Éditions Milady
Collection Bit-Lit

Sortie le 23 octobre 2015
Format poche / 480 pages / 8.20€

Présentation de l'éditeur :
  

Grâce à son don de clairvoyance, Meg Corbyn a gagné sa place auprès des dangereux terra indigene de Lakeside. Lorsque l'apparition d'une nouvelle drogue violente et addictive remet en cause le pacte fragile entre Autres et humains, la petite ville est de nouveau plongée dans la tourmente. Les aptitudes de Meg devraient permettre à Simon Wolfgard, dirigeant métamorphe de l'enclos, d éviter un bain de sang. Encore faut-il déchiffrer ses visions à temps. D'autant que l'homme qui veut récupérer la prophétesse se rapproche, mettant en péril les vies de tous ceux qui la considèrent à présent comme l'une des leurs.

Mon avis :

Voici un deuxième tome passionnant ! L'auteur nous sert ici un roman dans la même veine que le premier. Mieux encore, l'intrigue avance et est captivante !

Quelque chose se trame sur le continent de Thaisia. L'alliance entre Les Autres et les humains est de plus en plus fragile. Les faits divers se multiplient et semblent être liés entre eux. Un drame s'avère sur le point de se produire.

Dans le même temps, Meg poursuit sa vie dans l'enclos de Lakeside. Il est agréable de la voir évoluer et prendre de l'assurance au fur et à mesure de ses apprentissages personnels. Les relations entre les différents Terra Indigene et notre héroïne font chaud au cœur et il est très agréable de voir les liens qui les unissent.

Il est aussi très agréable de suivre Simon. Il est le chef et responsable de l'enclos de Lakeside. Il doit prendre des décisions, il évolue, il fait des choses qui n'ont jamais été faites auparavant. Il ouvre le continent à un nouvel avenir, mais cela n'est pas sans risques, ni sans conséquences. C'est un personnage que j'apprécie beaucoup et que j'ai hâte de voir encore plus évoluer.
De même pour les policiers de Lakeside. Ils n'ont pas le beau rôle. Ils sont pris entre le marteau et l'enclume, la population et les Terra Indigene, mais ils font preuve d'intelligence et eux aussi cherchent à évoluer et à faire changer les choses.

On en apprend bien plus sur l'histoire du monde, mais aussi sur les autres régions de Thaisia, sur les Terra Indigene et même sur d'autres peuples.
L'écriture est toujours aussi bonne, ce roman est un vrai page-turner ! À découvrir de toute urgence !

mercredi 25 mai 2016

Nymphéas Noirs de Michel Bussi

Nymphéas Noirs 
de Michel Bussi

Éditions Pocket

Sortie le 5 septembre 2013
Format poche / 492 pages / 7.80€

Présentation de l'éditeur :

Le jour paraît sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéa, rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé...

Mon avis :

Nymphéas Noirs est un polar comme je les aime. L'histoire commence avec trois pages énigmatiques, des phrases qui vont mettre le lecteur dans l'ambiance. On nous présente trois femmes bien différentes, mais on nous donne une terrible information : sur une période de treize jours deux d'entre elles vont mourir, une parviendra à s'en sortir. L'auteur pousse jusqu'à nous proposer un défi : "À votre avis, laquelle parvint à s'échapper ?" et c'est ainsi que commence l'histoire, le lecteur est happé dans cette enquête afin de découvrir ce qui va se passer, mais aussi qui sera celle de ces trois femmes qui survivra à ces treize jours.

L'intrigue est passionnante. On est complétement pris dans l'histoire, on suspecte tout le monde et on recherche les indices.

Le roman est d'autant plus passionnant qu'il nous parle de Giverny et de Monet. Il nous décrit le village de ce célèbre peintre avec brio, donnant envie au lecteur de découvrir Giverny de ses propres yeux. On en apprend aussi beaucoup sur Monet, sa vie, ses peintures, c'est très intéressant.

C'est un roman que je recommande chaudement, qui est captivant et qui fera travailler les méninges de plus d'une personne.

Brève - Focus on... Les dramas


 
Les dramas sont des séries télévisées asiatiques, ils peuvent être d'origine japonaise, coréenne, chinoise, taïwanaise... Ils regroupent tous les styles : comédie romantique, historique, comédie, horreur, fantastique, etc., certains sont même aussi des adaptations de mangas ou d'animés.

Il est vrai qu'on a déjà beaucoup à faire avec toutes les séries occidentales qui sortent chaque année, sans compter celles déjà en cours dont on est fan et dont on attend avec impatience la suite, toutefois cela vaut la peine de jeter un coup d’œil à l'Est afin de ne pas manquer quelques bijoux.

Souvent addictifs et bien marrants, les dramas ont un catalogue assez vaste. Le plus dur sera de trouver des sites pour les visionner, mais pour cela vous pouvez compter, entre autres, sur Viki ou sur  http://www.dramapassion.com/ et http://www.gong.fr/programmes.php.

Personnellement, j'ai mes périodes. Je ne vais pas regarder de dramas pendant des mois, voire des années, puis je vais faire une orgie et dévorer tout ce qui passe à ma portée. Dernièrement, j'ai eu une préférence pour les dramas coréens.

J'ai commencé il y a 7 ans avec le drama japonais : Hana Yori Dango, adapté du manga éponyme. Drama en deux saisons d'une dizaine d'épisodes chacune, c'est une série décalée avec beaucoup d'humour et pas mal de romance. Je l'ai conseillée à plusieurs amis et même à de la famille, tous ont succombé et adoré (bien qu'ils n'étaient pas convaincus au début). Je vous la recommande chaudement !


Résumé : Une jeune lycéenne de 16 ans, Tsukushi Makino, se retrouve dans le célèbre lycée privé Eïtoku où se retrouvent les jeunes gens les plus "friqués" du pays. Le seul problème de Tsukushi est qu'elle vient d'un milieu plus que modeste. Un jour, elle prend la défense d'une nouvelle élève, ce qui va lui attirer les foudres d'un des membres du F4, Tsukasa Dômyôji. Cependant, le F4 n'est autre qu'une bande de quatre garçons riches qui font régner la terreur dans ce lycée en attribuant des « cartons rouges » aux élèves qui ont le malheur de ne pas leur plaire. Tsukushi va donc se retrouver persécutée par tout le lycée qui soutient le F4, mais décide de tenir tête et déclare alors la guerre au F4 et particulièrement au chef du groupe, Tsukasa Dômyôji.



Puis ensuite, j'ai découvert le drama coréen Goong : Princess Hours, une série en 26 épisodes. J'ai beaucoup aimé le côté famille royale et protocole. On en apprend beaucoup sur la vie en Corée, c'est intéressant.


Résumé : Située dans la réalité d'un autre XXIe siècle où la Corée possède une famille royale, l'émission tourne autour des vies du prince héritier Lee Shin, et de sa future épouse, Chae-kyeong. La famille royale décrite dans l'émission a pour modèle la dernière famille royale de Corée, qui dans la réalité a régné jusqu'au début de l'occupation japonaise en 1911 et n'a pas été rétablie après la reddition japonaise à l'issue de la Seconde guerre mondiale.
Le feuilleton commence avec l'annonce que le Roi, le père de Shin, est gravement malade. Avec cette perspective inquiétante sur la santé du Roi, la famille royale cherche tant bien que mal une épouse pour Shin, afin de lui permettre de reprendre le trône royal si la situation l'exige. Bien qu'amoureux d'une autre fille, la ballerine ambitieuse et douée Hyo-rin à qui il avait d'abord proposé de l'épouser (elle le rejette pour poursuivre ses rêves de ballet), Shin doit finalement épouser une roturière à qui il avait été fiancé par feu son grand-père dans un vieil accord avec le grand-père de la jeune fille. Shin se fiance avec la têtue mais néanmoins adorable Chae-kyong après avoir été rejeté par Hyo-rin.
Néanmoins, pendant ce temps, les choses se compliquent avec le retour de Lee Ryul et de sa mère Hwa-Yong, qui avait été autrefois la princesse héritière avant la mort de son mari, défunt prince héritier et frère aîné du roi actuel. La mère de Yool était revenue avec un motif sinistre à l'esprit : rétablir son fils sur le trône, qu'il aurait finalement occupé si son père n'était pas mort.



Ces deux séries remontent à quelques années déjà, dernièrement j'ai découvert Scandale à SungKyunKwan. Un drama coréen qui se passe au XVIIIe siècle. C'est une série avec beaucoup beaucoup d'humour, mais pas que. On découvre le contexte politique de l'époque, la place de la femme dans la société, l'éducation, c'est passionnant !


Résumé : Dans une période où la société ne permet pas aux femmes d'être éduquées ni employées, Kim Yoon-hee se déguise en son frère, Kim Yoon-sik, afin que sa famille puisse joindre les deux bouts. Elle passe par une série de petits boulots, notamment dans une librairie locale, avant de se faire offrir une chance d'augmenter ses revenus en prenant la place d'une personne testée (un acte illégal) à l'examen d'entrée de la prestigieuse académie Sungkyunkwan. Elle se fait attraper par Lee Sun-joon, qui reconnaît ses talents, et croyant que c'est un garçon, l'encourage même à s'inscrire dans cette université.


Tan vous propose aussi ses avis sur deux dramas japonais :
- Yama Onna Kabe Onna ;
- You’re Under Arrest.


Voilà, j'espère vous avoir convaincus de tester les dramas, laissez leur chance à ces séries, vous passerez de bons moments devant.

mardi 24 mai 2016

Journal d'une princesse, tome 2 : Premiers pas d'une princesse de Meg Cabot

Journal d'une princesse
Tome 2 : Premiers pas d'une princesse
de Meg Cabot

Éditions Le Livre de poche
Collection Jeunesse

Sortie le 2 juillet 2014 (réédition)
Format poche / 256 pages / 6.90€

Présentation de l'éditeur :

Non seulement Mia vient d’apprendre qu’elle est princesse de Genovia, mais voilà que, dans le cadre de ses futures fonctions, elle doit participer à une émission en prime time pour la télévision. Elle qui déteste son physique ! Et, pour couronner le tout, sa mère attend un bébé de son prof de maths. Heureusement, elle peut se confier à son journal.

Mon avis :

On retrouve Mia exactement à la suite du tome 1. Elle qui commençait à peine à s'adapter à la nouvelle qu'elle est l'héritière du trône de Génovia, un autre événement va de nouveau chambouler tout son petit monde.

Mia est fidèle à elle-même avec son journal intime rempli de ses inquiétudes, espoirs, joies et amours. Les nouvelles relations qu'elle a pu créer se renforcent et elle commence à se faire à son nouveau statut de princesse. Mais en plus, cette fois-ci, elle a un admirateur secret !
Dans la suite du premier tome, les aventures de Mia, entre ses entraînements de princesse, les projets de sa grand-mère et le nouvel événement, nous font passer un bon moment.

Encore une fois, la lecture est agréable et 100% détente.

dimanche 22 mai 2016

Journal d'une princesse, tome 1 de Meg Cabot

Journal d'une princesse
Tome 1
de Meg Cabot

Éditions Le Livre de poche
Collection Jeunesse

Sortie le 2 juillet 2014 (réédition)
Format poche / 288 pages / 6.90€

Présentation de l'éditeur :

À quatorze ans, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres. Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent… Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout.

Mon avis :

Journal d'une princesse est un livre que j'ai lu il y a une quinzaine d'années, que j'avais beaucoup aimé et qui m'avait permis de découvrir Meg Cabot et ses nombreux autres ouvrages. En pleine panne livresque, je me suis replongée dans cette série légère et bien agréable.

Mia est une jeune fille de 14 ans qui vit à New York avec sa mère artiste peintre et Fat Louie, un chat de pas moins de 11 kg ! Elle est en première année de "lycée" (attention, aux USA les High Schools se font en 4 ans, donc les élèves intègrent le "lycée" une année avant les Français). Un jour, lors d'une visite de son père, elle apprend qu'elle est l'héritière du Royaume de Génovia, une petite principauté dans le sud de la France, proche de l'Italie. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette nouvelle va la chambouler...

C'est un roman léger, très amusant et sans prise de tête. L'histoire est racontée du point de vue de Mia qui a décidé de commencer un journal intime pour évacuer le maelstrom d'émotions qui la submerge après avoir appris la nouvelle. Comme c'est un journal intime, le récit est découpé en fonction des heures de la journée. Le style est propre à ce type de roman, parfois on a des listes, des extraits d'échange d'emails, des questionnaires, son agenda, et quand elle est énervée, elle utilise beaucoup de points d'exclamation ou écrit en majuscule. Ses émotions sont très bien retranscrites.

Mia est une jeune fille attachante bien que du haut de ses 14 ans, elle est parfois immature et on a envie de lui dire de serrer un peu les dents et d'arrêter de faire un drame à chaque nouvelle. Toutefois, cela fait aussi parti de son charme.

Un des gros bémols de ce roman est la traduction. Aucun effort n'a été fait pour adapter le système américain au système français, générant ainsi souvent des incompréhensions. Le travail a vraiment été mal fait, et c'est fort dommage.

Ainsi, c'est un roman idéal pour les adolescents, mais aussi pour les autres lecteurs qui souhaitent lire le journal intime d'une jeune fille de 14 ans qui se retrouve princesse du jour au lendemain.

samedi 21 mai 2016

Saturday's Award Book #55


Mis en place par Echos de Mots , voici le Saturday's Award Book ! Avec Chani, nous poursuivons le rendez-vous (avec l'accord d'Echos de Mot). N'hésitez pas à vous joindre à nous !

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Cela fait un an qu'on fait le saturday's award book avec Chani. Alors pour fêter, un thème un peu spécial :

Cette semaine c'est l'Award du :


L'auteur que vous rêveriez de rencontrer que c'est votre idole et que ses livres sont fantastiquement bien que vous risqueriez de bafouiller, baver, faire un arrêt cardiaque tellement vous aurez attendu ce moment...




Philip Pullman, l'auteur de la saga À la croisée des mondes. Et puis comme ça je pourrai lui demander quand sortira la suite. Quand je suis allée à Oxford l'année dernière, je scrutais chaque coin de rue en espérant le croiser ^^



Anne Rice, l'auteur de Chroniques des vampires. Elle semble être passionnante et très curieuse de tout. Ça devrait être passionnant de la rencontrer. 


Laurell K. Hamilton, la maman d'Anita Blake et de Merry Gentry. Parce que c'est elle qui m'a fait réellement découvrir l'urban fantasy et puis pour lui demander de refaire plus d'histoire dans la veine des premiers tomes :p



Et le gagnant est...


Parce que Anne Rice :D


À la semaine prochaine !

mercredi 18 mai 2016

Les clans Seekers, tome 1 de Arwen Elys Dayton

Les clans Seekers
Tome 1: Seeker
de Arwen Elys Dayton

Éditions Robert Laffont
Collection R

Sortie le 16 septembre 2015
Format broché / 486 pages / 18.90€

Présentation de l'éditeur :

Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s'est entraînée toute sa vie : une Seeker. Un honneur qui se mérite tout autant qu'il s'hérite.
Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l'opprimé. Ensemble, ils iront porter la flamme au cœur des ténèbres.
Et elle sera avec celui qu'elle aime, qui n'est autre que son meilleur ami.
Mais la nuit où elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu'elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu'elle croyait.
Et il est trop tard pour faire marche arrière...

Mon avis :

Les clans Seekers est un premier tome qui introduit beaucoup de choses et qui nous fait découvrir l'univers imaginé par Arwen Elys Dayton mais qui toutefois manque d'un petit quelque chose pour le rendre passionnant.

Il faut l'avouer, en prenant du recul par rapport à l'histoire, que le monde créé l'auteur est assez incroyable et très intéressant. Il y a un beau potentiel ici. On découvre une histoire assez riche composée de différents clans qui ont des pouvoirs particuliers, des armes spécifiques, des règles et des traditions. On devine qu'il n'y a pas que ça, que les Seekers ont d'autres particularités comme on l'entraperçoit vaguement avec la mère de Quin.
Mais il y a aussi des êtres particuliers : les Effraies. Ces personnes sont à part comme on s'en rend bien vite compte et eux aussi semblent passionnants et recèlent bien des secrets.
Néanmoins tout ce potentiel est mal exploité et peu développé. On ne fait qu'entrevoir certaines particularités, on devine des éléments, mais rien de bien concret ou de réellement expliqué. Est-ce voulu par l'auteur ? Est-ce que tout cela sera approfondi dans les tomes suivants ? Je l'espère, car ça serait un beau gâchis dans le cas contraire. On termine le livre avec un sentiment de trop peu.

Concernant l'histoire en elle-même, encore une fois objectivement, elle m'a plu. Elle ne s'est pas déroulée selon le schéma classique et offre quelques surprises rendant le tout intéressant. Elle a quand même ses petits clichés que l'on retrouve facilement dans la littérature YA et qui font lever les yeux  au ciel, toutefois, ils sont peu nombreux. Les personnages sont assez justes et, au final, bien qu'ils soient des Seekers, très humains.

Néanmoins... il a manqué quelque chose pour rendre cette lecture réellement captivante. Il fut très difficile de rentrer dans l'histoire au début. Le lecteur se demande quelles sont ces armes, qu'est-ce que c'est que tout cela, c'était un peu trop abracadabrantesque. Cela peut laisser dubitatif. C'est seulement vers la moitié du roman, quand un peu plus de pièces se mettent en place qu'on finit par se motiver à lire, à réaliser que ce livre présage de bonnes choses, même si la sauce ne monte quand même pas.

C'est donc un roman avec un beau potentiel mais trop peu exploité. Un livre qui a tous les ingrédients pour fonctionner mais qui ne fonctionne malheureusement pas. En espérant que la suite arrive à trouver ce je-ne-sais-quoi qui manque à ce premier tome pour rendre la saga passionnante.

samedi 14 mai 2016

Saturday's Award Book #54


Mis en place par Echos de Mots , voici le Saturday's Award Book ! Avec Chani, nous poursuivons le rendez-vous (avec l'accord d'Echos de Mot). N'hésitez pas à vous joindre à nous !

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Cela fait un an qu'on fait le saturday's award book avec Chani. Alors pour fêter, un thème un peu spécial :

Cette semaine c'est l'Award du :


Votre maison d'édition chouchou, celle dont vous adorez les sorties et à qui vous faite toute confiance et dont vous suivez assidument les sorties car bon sang, elle sort de sacrées pépites !...



Les éditions du Chat Lune, si peu connue, avec peu de romans édités, mais pour moi chacun de leurs  livres furent des coups de cœur. Tous sans exception !



Panini Books
Malheureusement à moitié disparue aujourd'hui (bien qu'après leur avoir écrit ils m'ont certifié que la maison d'édition romans fantastique/fantasy publierait encore d'autres romans), j'avais adoré chacune de leur saga. Il y avait de belles pépites !



Je dois avouer que j'ai un gros faible pour les sorties Orbit, généralement des sagas carrément addictives. Je n'ai pas la prétention d'avoir tout lu et de tout connaître mais jusqu'ici je n'ai jamais été déçu et je suis attiré par quasiment toutes les sorties.


Et le gagnant est...


Mon chouchou !
J'ai écrit à la maison d'édition, ils sont en stand by, mais ils n'ont pas prévu d'arrêter.



À la semaine prochaine !

samedi 7 mai 2016

Saturday's Award Book #53


Mis en place par Echos de Mots , voici le Saturday's Award Book ! Avec Chani, nous poursuivons le rendez-vous (avec l'accord d'Echos de Mot). N'hésitez pas à vous joindre à nous !

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).

Cela fait un an qu'on fait le saturday's award book avec Chani. Alors pour fêter, un thème un peu spécial :

Cette semaine c'est l'Award du :


Le Livre qui est le plus revenu dans le Saturday's Award Book durant l'année, pourtant, promis juré, on ne touche rien sur les livres dont on parle, ce n'est pas une publicité cachée, c'est juste que certains bouquins méritent vraiment qu'on en parle le plus souvent possible ^^...



À la croisée des mondes <3
 

Anne (avec un E) Shirley <3


Harry Potter <3



Et le gagnant est...


Mon chouchou <3



À la semaine prochaine !