jeudi 25 juillet 2013

Keleana, tome 1 : L'assissineuse de Sarah J. Maas


Keleana
Tome 1 : L'assassineuse
de Sarah J. Maas

Éditions La Martinière
Collection La Martinière J. Fiction
Sortie le 5 septembre 2013
Format broché / 507 pages / 16€

Présentation de l'éditeur :

Keleana, la plus célèbre assassineuse du royaume d'Adarlan, a été condamnée aux travaux forcés dans les mines de sel. Pour gagner sa liberté, elle doit représenter le prince héritier Dorian, dans un tournoi à mort dont l'unique survivant servira le roi pendant quatre ans.
Mystérieusement, les concurrents sont éliminés les uns après les autres de façon extrêmement violente. D'obscures forces magiques semblent ressurgir dans l'ombre du royaume et la jeune assassineuse va devoir leur faire face... Heureusement, elle pourra compter sur l'aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d'elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente...


Mon avis :

Keleana est une assassineuse, c'est-à-dire un assassin professionnel. Sa particularité est qu'elle est la plus talentueuse de tous, mais surtout qu'elle a à peine 18 ans. Elle va se voir retirer des mines de sel par le prince en personne, où elle a été condamnée à des travaux forcés, afin de participer à un tournoi et gagner sa liberté.

L'auteur a su créer un univers riche dans lequel elle a mélangé plusieurs caractéristiques du fantastique, néanmoins ce panachage pourrait rebuter les inconditionnels de la fantasy. Ainsi vont se côtoyer les guildes, les sorcières et magiciens, les faës, les démons, les fantômes, les mondes parallèles etc.
Sarah J. Maas dévoile son univers petit bout par petit bout, parfois ce ne sont que des allusions, d'autres fois des légendes ou des apparitions, toutefois elle ne prend pas le temps de nous expliquer les codes et les règles de cet univers. C'est donc au lecteur de découvrir cela, de mettre ensemble les indices et d'essayer de deviner quels sont les êtres fantastiques qui le compose. Cette manière de faire est très prenante et attise notre curiosité, tout au long de la lecture on se pose de nombreuses questions, on cherche à comprendre le passé de ce royaume, et on veut surtout savoir tous ses secrets.

L'intrigue est intéressante et bien menée. L'histoire ne reste pas focalisée sur le tournoi auquel participe Keleana. En parallèle se dressent différents mystères que l'on cherche à résoudre. L'auteur a donc su établir un bon équilibre dans son livre.

L'héroïne est un personnage qui semble au début très captivante. L'assassineuse est dépeinte comme une jeune femme fougueuse, ayant beaucoup de colère et se délectant dans la mort d'autrui. Elle le dit au début, elle fantasme de pouvoir voir et sentir le sang de son garde couler. Pendant toute l’œuvre, j'ai attendu qu'elle laisse libre court à cette fureur contenue, qu'elle agisse comme l'assassineuse impitoyable qu'elle semblait être. Au moins une fois, qu'elle nous montre de quoi elle est capable. Cependant, plus on avançait et plus la description du début semblait erronée... Le lecteur sur ce point va rester sur sa faim. Cette caractéristique du personnage qui la rendait originale et intéressante a donc été totalement inexploitée, à mon grand regret. Ainsi, intelligente, belle et forte, dévoreuse de livres et aimée des animaux, elle n'a que sa grande vanité pour nous la rendre plus humaine, plus accessible. Son passé, très mystérieux, nous pousse à spéculer quand à ses origines et ses réelles capacités. Les réponses dans les prochains tomes promettent d'être fortement croustillantes !
Dorian, le prince, est parfait. Intelligent, beau, fort, lecteur assidu et ayant grand cœur, il devient rapidement ennuyeux car trop remarquable... Plus piquant et attrayant est le capitaine Chaol. D'une grande droiture et loyauté, il écoute en priorité l'honneur et a beaucoup de mal à accepter la présence de Keleana. Il rentre facilement en conflit avec l'héroïne et n'hésite pas à la remettre à sa place. Nehemia, la princesse d'Eyllwe, recèle elle aussi un caractère intéressant. Il sera difficile au lecteur de la cerner et de comprendre son objectif.

Enfin le lecteur sera charmé par les incroyables descriptions des lieux et plus particulièrement par le château de Rifthold. On frissonne avec Keleana lorsque l'on doit s'aventurer avec elle dans les parties en verre du château, tout comme on admire l'éclat et les reflets produit par ce bâtiment fragile. Chaque lieu est incroyablement bien décrit : la chambre de notre héroïne, la bibliothèque, le jardin avec la terrible horloge, les cryptes etc.. On arrive aisément à se projeter dans ces différents endroits. Et c'est sans oublier, du reste, les descriptions des magnifiques tenues des dames de la cour, qui feront rêver plus d'une lectrice.

En conclusion, ce premier tome est agréable à lire, il pose les prémices d'une histoire riche et promet beaucoup de révélations. Même si certains personnages semblent un peu lisses, d'autres sont là pour compenser par leurs caractères beaucoup plus travaillés et imparfaits.

Merci beaucoup à La Martinière J. Fiction de m'avoir offert l'opportunité de découvrir ce livre.

4 commentaires:

  1. Le livre commence à m'intriguer, je le croise de plus en plus sur la blogo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsss, en plus faut que j'attende sa sortie :P

      Supprimer
    2. Tu n'apprécieras que plus sa lecture ^^

      Supprimer